Nous sommes de retour au Brésil !  Après deux ans passés loin de chez moi, nous refaisons le grand écart des fêtes de fin d’année, c’est à dire passer de la période la plus froide en France à la période la plus chaude du Brésil. 25°C de différence entre nos deux maisons! C’est le moment de prendre un peu (beaucoup en fait) de soleil avant notre grand départ pour le tour de l’Europe.

Une farofa au premier plan avec une dinde aux dattes… ba quoi, c’est noël!

Après un Noël tropical typique composé de plage et de repas de fête (dinde avec farofa, une farine de manioc frite avec des raisins secs, oignon, lardons…), nous avons voulu partir vite au plus proche de la Nature. Nous sommes alors allées à la ferme de ma famille, au cœur d’une centaine d’hectares de plantation de cacao en agroforesterie connu sous le nom de cabruca.

Voici le cadre exceptionnel de la ferme de Santa Luzia et de sa plantation de cacao!

En vivant en pleine forêt atlantique, nous nous attendions à trouver au moins quelques-unes des espèces mythiques qui habitent cette forêt réputée pour sa grande biodiversité et son endémisme tout particulier.

Grâce à la culture de cacao en agro foresterie, la biodiversité n’est que partiellement impactée par les activités humaines!

On a commencé fort avec la trouvaille d’une chauve-souris ressemblant assez fortement à une des trois espèces de chauves-souris hématophages… Oui, oui, un vampire ! Pratique avant notre rendez-vous avec la Transylvanie au printemps prochain… !

Puis nous avons revu le ouistiti de Bahia (Callithrix kuhlii) qu’on avait déjà rencontré il y a deux ans en pleine ville, dans le jardin de mes parents, mais cette fois en forêt, loin de toute urbanisation ! Nous avons aussi repérés un groupe de tamarins lion à tête dorée (Leontopithecus chrysomelas) ! Petit primate endémique de l’Est du Brésil, il se trouve aujourd’hui extrêmement menacé par la déforestation, car la forêt atlantique du Brésil ne couvre plus que 10% de sa taille originale! Alors avoir cette espèce chez moi, pouvoir participer à sa conservation et vous la montrer est un grand privilège !

Quel plaisir pour nous d’enfin rencontrer le Tamarin lion à tête dorée! Emblème de la région et symbole de la conservation de la Nature!

Enfin, l’apogée de cette semaine fut de pouvoir  trouver au moins une des 76 espèces de serpents vivant dans cet écosystème. Thomas et Antonio (un habitant de la ferme) ont eu le courage de faire une sortie nocturne pour aller à leur recherche, mais pas moi…. Pourquoi le courage ? Car, en dehors des serpents massifs pas si dangereux que cela tels que les boas et l’anaconda, il y a ici au moins 4 ou 5 espèces de serpents venimeux mortels qui sortent la nuit pour chasser et se camouflent très bien. Autant vous dire que tout le monde a peur de marcher sur un de ces animaux et de se faire mordre… ! Lors de cette « petite balade nocturne », il a de nouveau été très chanceux, car après seulement 15 min de marche Thomas a repéré LE serpent le plus craint de la région : le maitre de la brousse (Lachesis muta)!

Seul Antonio saura quel fut l’excitation de Thomas de voir cette espèce en pleine forêt tropicale!

Lorsque nous n’étions pas en train de trouver des espèces emblématiques et/ou légendaires de la région, nous tentions de survivre à l’été Bahianais avec ses 26 – 30°C et près de 80% d’humidité. Imaginez ne souhaiter qu’une chose lors d’une promenade en forêt : une bonne pluie tropicale pour que vos vêtements soient totalement trempés pour vous rafraichir ! De toute façon, ça sèchera en seulement quelques dizaines de minutes… Baignades en rivières, dans des sources d’eau ou même avec l’aide d’un simple seau sur la terrasse ; siestes dans les hamacs et quelques fortes pluies nous auront également aidés à trouver un peu de fraîcheur lors des heures les plus chaudes et à profiter de la paix et du calme de ce lieu à plus de 15km de piste de toute ville!

 

Continuez de suivre cette aventure sur les réseaux sociaux!

 

 

Vous avez un projet de voyage ?

Recevez notre "Check-list Voyage" pour : 

- savoir exactement où vous voulez aller

- surmonter les difficultés

- profiter à fond de votre voyage

- ne pas faire les mêmes erreurs que nous

Surveillez votre boite mail pour valider votre inscription