C’est l’été …enfin presque ! En effet malgré tous nos espoirs la Bretagne n’a pas failli à sa réputation lors de ce week-end de l’Ascension. Temps gris, temps gris, temps gris et un petit peu de soleil quand même!

Vu que Thomas est en train de finir l’aménagement de la voiture (des articles bientôt, en attendant regardez les photos sur notre album Facebook), nous étions impatients de tester les nouveaux meubles! L’arrivée du printemps a été l’excuse dont nous avions besoin pour partir faire une petite escapade. C’était donc la tête pleine d’images de rêve que nous avions décidé de partir visiter la presqu’île de Crozon qui se situe en plein cœur du Parc Naturel Régional d’Armorique. Une presqu’île en forme de croix qui sépare la Rade de Brest au nord de la Baie de Douarnenez au sud ; et dont les bras tendus vers la mer sont habillés par de belles falaises.

Pour le premier jour nous avons choisi d’aller vers la Pointe de Dinan. Chanceux il a fait très beau, chaud et le bleu de la mer et du ciel nous ont bien motivé! Après un pique-nique dans la voiture garé en pente (pas glop), nous nous sommes mis en marche sur le sentier jusqu’au bord de la falaise. Ici le panorama est imposant et nous irons même faire un petit tour sur le pont naturel que l’on apercevait au loin! Très impressionnant, la photo s’imposait!

Pointe de Dinan

Durant l’après-midi nous avons voulu aller à la plage mais elles étaient pleines de monde. A la plage de la Palue nous n’avons même pas réussi à trouver une place de parking! Apparemment tous les surfeurs et vans aménagés avaient eu la même idée que nous en ce premier week-end prolongé de 2016. Alors nous sommes partis vers le Cap de la Chèvre, mais là-bas, en dehors d’un sémaphore et d’un monument dédié au personnel de l’Aeronautica disparus, il n’y a pas grand chose à voir.

Deuxième jour, il faisait moins beau, mais le circuit choisi a compensé. Nous sommes allés vers les pointes de Penhir et des Espagnols. La première est considérée comme la plus belle des quatre pointes, et inspire à la méditation. Ça fait plaisir de prendre son temps pour s’asseoir un peu et admirer la mer, les falaises rocheuses et les Tas de Pois.

Où est Alice…!?

La route vers la pointe des Espagnols est quant à elle connue comme la route des fortifications car elle présente plein d’anciens bâtiments militaires datant de différents époques historiques. Sa position est hautement stratégique pour surveiller et contrôler la rade d’un des plus grand port de France : Brest. Cette pointe doit son nom à la construction d’un fort par une garnison d’Espagnols au XVIème siècle, justement pour contrôler le trafic maritime de la rade. Là aussi nous avons pu regarder un panorama et faire une sieste, mais cette fois-ci face à la ville de Brest. On continuera la route en passant par la côte Est de ce bras de la presqu’île. Là on passe par Roscanvel avec une vue sur l’Île Longue dont l’accès est interdit, puisque elle abrite une base de sous-marins nucléaires! Nous finirons cette journée en essayant de faire un resto à Crozon mais, avec surprise, nous ne trouvons presque rien et partirons faire notre resto à Morgat.

Pointe de Penhir, la plus belle de Crozon

Nous y retournerons le lendemain car cette charmante ville est en fait attenante à une grande plage autour de laquelle on trouve des grottes accessibles à marée basse. Après cette agréable promenade de fin de matinée, nous nous sommes rendus compte que la presqu’île de Crozon n’était plus un secret pour nous et nous avons décidé de finir ce week-end prolongé à la montagne, dans les Monts d’Arrée.

Roc’h Trévezel, le point culminant de la bretagne à 384m au dessus du niveau de la mer!

Quatrième journée, à travers la montagne armoricaine! La route a été vraiment très agréable la veille car nous sommes passés à travers la Forêt du Cranou qui contraste très fortement avec le paysage de la côte. Pour ce dernier jour nous avons monté les 384m du point culminant des montagnes bretonnes : le Roc Trévezel! Ici aussi une petite photo souvenir s’est imposée.

Au sommet du monde breton!

Au final, pendant ces quatre jours de test nous avons parcouru 843 km avec un budget de 190 euros. Comme prévu, la plupart du budget a été dépensé en Gazoil (60% ; 10L/100km), le restant ayant été dédié à l’alimentation (10€ /jour/pers). Nous validons donc ici le budget de notre Projet 2018 ce qui est de très bonne augure!

Vous avez un projet de voyage ?

Recevez notre "Check-list Voyage" pour : 

- savoir exactement où vous voulez aller

- surmonter les difficultés

- profiter à fond de votre voyage

- ne pas faire les mêmes erreurs que nous

Surveillez votre boite mail pour valider votre inscription